Le but de l'ergothérapie est de lutter contre les effets de la maladie ou du handicap et de promouvoir le maintien ou l'amélioration des capacités d'action du patient dans les activités de la vie domestique, sociale ou professionnelle. L'ergothérapie est une thérapie qui utilise l'activité comme moyen d'intervention, à des fins d'évaluation.

L'ergothérapeute adaptera l'activité, le cadre environnemental et/ou la relation dans laquelle elle s'effectue, aux besoins des résidants. Elle collabore avec l'équipe pluridisciplinaire et intervient sur prescription médicale.

À la Maison de Vessy, l’ergothérapeute cherche les possibilités de maintenir ou rétablir les capacités fonctionnelles, intellectuelles, sensorielles et psycho-sociales des résidants suivis, afin de leur permettre de garder leur indépendance et leur autonomie le plus longtemps possible.

Afin que la personne âgée reste actrice de sa vie, l'ergothérapeute lui propose plusieurs moyens qui lui permettront de maintenir son autonomie dans les activités de la vie quotidienne : déplacements, toilette et habillage, repas et loisirs (jeux, activités manuelles, artisanales, créatives ou de communication), individuellement et/ou en groupe.

L'ergothérapeute encourage et valorise les initiatives, lorsque celles-là se révèlent adéquates à ses capacités et aux circonstances. Selon les capacités des résidants, certaines activités seront intégrées au contexte institutionnel, en collaboration avec l'animation et l'équipe soignante.

Parfois, à la suite de traumatismes (chutes, fractures), l'ergothérapeute est appelé à mettre en place un traitement afin de rétablir les fonctions déficitaires. Dans son intervention, l'ergothérapeute anticipe et agit en deçà des problèmes potentiels afin de prévenir le dysfonctionnement, comme par exemple la prévention d'escarres et la malformation, par un bon positionnement, la prévention des douleurs et du risque de chutes.

Selon les besoins, l'ergothérapeute contribue à faciliter l'entrée en préparant à l'avance les moyens auxiliaires. Elle fait un premier bilan de la situation de la personne, en se référant au dossier médical, au premier entretien et aux observations.

Ainsi, dans le contexte de l'EMS, l'ergothérapie est un compagnonnage lent, attentif, patient, compréhensif et motivant, qui s'attache à suggérer un geste précis que la personne réalisera seule, autant que possible.